Le Journal des objets connectés

XEE : Entre B2B et B2C

XEE : Entre B2B et B2C
août 10
15:48 2017

tetiere vehicules

Xee : une perpétuelle quête d’amélioration

Dans le cadre de son offre grand public, Xee mise sur un enrichissement perpétuel de fonctionnalités et de services. Pour cela, la société mise sur une intense stratégie de partenariats à forte valeur ajoutée.

Interviewé :
Yvan Gravier, Président Directeur Général de XEE

JDOC : Nous avons déjà eu l’occasion à différentes reprises d’évoquer Xee dans nos colonnes. Parmi vos axes stratégiques, il y avait notamment une politique de partenariats dynamique. Qu’en est-il à ce jour ?

Yvan Gravier : Tous les partenariats que nous scellons, tendent à répondre à un seul objectif qui consiste à améliorer la proposition de valeur de XEE pour le consommateur. Si l’on se penche sur la démarche  d’un consommateur, la première étape consiste dans l’équipement de son véhicule. Dès lors, les premiers partenaires que nous recherchons sont ceux qui pourront procéder à l’installation du boîtier Xee dans la voiture du consommateur. Il peut s’agir de réseaux constitués au niveau Européen, d’indépendants, de professionnels qui interviennent sur les voitures en n’étant pas nécessairement des installateurs de boîtiers. Notre priorité, c’est donc l’édification de notre écosystème de partenaires d’installation. Nous travaillons déjà avec des acteurs tels que Midas, Norauto, Autobax, Feu Vert. Le groupe Ferron vient de rejoindre notre réseau et des  discussions sont en cours avec Speedy… Notre objectif consiste à mailler le territoire. Dans ce contexte, nous avons également des partenaires « mobiles » qui n’ont pas de magasins ou d’ateliers mais qui vont à la rencontre des consommateurs (je pense par exemple à Norauto mobile ou encore GroomGroom).

JDOC : Cela constitue en effet une première étape indispensable pour disposer de votre offre. Une fois cette opération faite, en quoi consiste votre proposition  ?

Y.G. : Ce que nous cherchons à améliorer en permanence, c’est le contenu. Les applications sont évidemment, après le boîtier, la pierre angulaire de l’offre Xee. Nous venons ainsi de signer un accord de partenariat avec Here. Ce dernier nous permet d’intégrer les points d’intérêt : stations essence, parkings, borne de rechargement pour les véhicules électriques… Les points d’intérêts, associés à la géolocalisation, permettent de délivrer un contenu de qualité à l’utilisateur final. Le conducteur peut ainsi savoir non seulement qu’une station est à proximité, mais, compte-tenu de l’autonomie et de la consommation de sa voiture, choisir quelle est la meilleure station parmi les points d’intérêt référencés. Pour cela, le dispositif analyse les données du véhicule et tient compte des tarifs des carburants pratiqués dans les stations, etc. Cela s’inscrit parfaitement dans notre quête d’amélioration du service apporté au consommateur.

Boîtier Xee

MyXee
Application smartphone

JDOC : Vous disposez également d’une offre destinée aux flottes automobiles d’entreprise ?

Y.G. : En effet, et dans ce cadre, nous travaillons avec un partenaire de renom, puisqu’il s’agit de Google. Nous avons également signé avec Indigo qui va nous permettre de mettre au point un projet ambitieux sur les places de stationnement dans les parkings. Au-delà de l’ensemble de ces initiatives que je viens de décrire, nous sommes tout simplement en recherche très active. Nous adoptons une attitude d’ouverture, animés d’une seule ambition : apporter toujours davantage au consommateur en lui offrant des scenarii très simples et très intuitifs.

JDOC : Les partenaires avec qui vous signez des accords disposent-ils en quelque sorte d’exclusivités ?

Y.G. : Absolument pas. Nous ne voulons pas restreindre le potentiel des offres Xee. Nous nous obligeons à être très ouverts et nous attendons de nos partenaires qu’ils acceptent, eux aussi, cet état d’esprit et acceptent que leurs concurrents directs puissent être partenaires de Xee. Nous comptons davantage sur une saine émulation que sur un esprit de compétition. Après l’installation et le service, nous cherchons par ailleurs à intégrer une dimension « prévention », avec des fonctionnalités prédictives.

JDOC : Avec quel type de partenaires travaillez-vous pour ce type de fonctionnalités ?

Y.G. :

Nous venons par exemple de signer un accord avec TellMePlus qui est un acteur de l’intelligence artificielle. A partir de données brutes, TellMePlus peut établir une probabilité pour prévenir d’éventuels incidents techniques. L’utilisateur peut ainsi prendre ses dispositions avant même que la panne intervienne, comme avec la batterie de son véhicule par exemple. Nous développons actuellement avec d’autres partenaires proposant des services de ce type pour d’autres éléments fondamentaux du véhicule. Cela permettra d’anticiper les petits tracas du quotidien avec sa voiture. Nous avons un quatrième axe de développement pour Xee autour de l’amélioration de l’ergonomie dans les automobiles. Pour cela nous misons sur deux leviers majeurs : le vocal et une expérience tactile très fine. Pour ce faire, nous travaillons avec le bot TellMePlus que nous avons porté sur Amazon Echo qui permet d’envoyer des requêtes et commandes vocales. Parallèlement, vous avons un accord avec une entreprise finlandaise appelée Ficonic Solutions dont l’application est un modèle d’ergonomie. Celle-ci a été élue par toutes les sociétés d’assurance finlandaises : App la moins intrusive à bord du véhicule. Comme vous pouvez le constater l’amélioration permanente de l’interface est véritablement la préoccupation majeure de Xee !

Date de création : 2012

CA 2016 : NC

Secteurs d’activité :
Automobile connectée

Nous travaillons déjà avec des acteurs tels que Midas, Norauto, Autobacs, Feu Vert. Notre objectif consiste à mailler le territoire.

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...