Le Journal des objets connectés

tetiere sante

Objets connectés de santé : un besoin de décryptage !

Pour qu’un marché se développe, il doit être structuré et clarifié. Le Groupe Pasteur Mutualité apporte sa pierre à l’édifice avec un ABC de la santé Connectée.

Ten
dan
ces

 

Pour qu’un marché se développe, que le grand public accepte de délier largement les cordons de sa bourse, il faut d’abord une offre de produits cohérente, mais surtout beaucoup de clarté et de pédagogie. Le secteur de la santé connectée ne déroge pas à la règle. Et malheureusement, la zone de flou entre le bien-être et la santé au sens propre du terme génère beaucoup d’incompréhension et d’incertitude chez les consommateurs, comme dans les réseaux de distribution. C’est sans doute en partant de ce constat sans appel, que le Groupe Pasteur Mutualité s’est engagé dans le projet ambitieux de publier un ABC de la santé connectée. Ce guide complet (68 pages au total) s’articule sur une première partie consacrée à un décryptage pointu des mots clés de la santé connectée : E-santé, M-Santé, Objets connectés, Applications santé, télémédecine ou encore Big Data, … Grâce à ce document, vous ne resterez plus pantois et silencieux face aux questionnements de vos clients. Mieux encore, vous disposerez d’arguments de poids, de référence de qualité pour étayer vos argumentaires.

Favoriser l’adoption des objets de santé connectée

L’ABC des objets connectés s’inscrit dans la continuité des actions menées par Groupe Pasteur Mutualité pour promouvoir les usages de la e-santé auprès de ses adhérents et plus largement des professionnels de santé. Cette initiative de formalisation des problématiques de la santé connectée, s’inscrit dans la continuité d’autres initiatives telles que le lancement de l’application mobile GPM E-Santé ou encore du programme de e-coaching GPM-Stimul. En complément, l’entreprise mutualiste applique désormais un forfait de prise en charge d’objets connectés de santé (voir notre encadré). Elle s’appuie par ailleurs sur des partenariats particulièrement innovants dans le domaine de la e-santé et sur une « maison de la santé connectée », appelée VILLA M.

Pour lire et télécharger l’ABC de la santé connectée : cliquez ici !

 

.

ZOOM

Groupe Pasteur Mutualité :

un projet global

Soucieux de promouvoir les usages de la e-santé auprès de ses assurés, le Groupe Pasteur Mutualité a récemment annoncé la prise en charge forfaitaire d’objets connectés e-santé dans sa nouvelle gamme de complémentaires santé. Trois grandes familles d’objets connectés e-santé sont concernées par cette prise en charge :

– activités physiques connectées (nombre de pas, vitesse, distance parcourue, calories…),

– suivi physiologique connecté (tensiomètre, balance, fréquence cardiaque, glucomètre, suivi de grossesse…),

– observance connectée (pilulier, information et rappel des prises de médicaments…).

JDOC_banniere15_sept-oct

DOS
SIER

TENSIOMÈTRES :
UN MARCHÉ
ENCORE SOUS-TENDU
MAIS À SUIVRE

Les tensiomètres sont des dispositifs d’automesure tensionnelle encouragée par les sociétés savantes face au fléau croissant de l’hypertension. Les gammes connectées couvrent aujourd’hui tous les besoins avec une bonne fiabilité médicale.

L’automesure tensionnelle rendue possible à partir des années 80 par l’arrivée des tensiomètres électroniques, est scientifiquement recommandée depuis les années 2000 sous réserve du respect du protocole de mesure. Elle se révèle plus précise que la prise de tension au cabinet et est donc indiquée dans le dépistage et le suivi de l’hypertension artérielle (HTA) qui concerne 15 à 16 millions de Français (voir encadré).
Les tensiomètres connectés trouvent donc toute leur place dans ce cadre. « Ils sont aujourd’hui tous validés ou à peu près », estime le Dr Nicolas Postel-Vinay, cardiologue à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) et promoteur de l’auto-mesure depuis de nombreuses années.

Des mesures fiables

Les ventes de tensiomètres connectés restent toutefois modestes. Le panel GFK (hors pharmacie et circuit du matériel médical) n’enregistre que 4 900 pièces vendues entre avril 2015 et mai 2016 pour un CA de 400 000 euros. Les produits connectés sont sans doute apparus plus compliqués à la population la plus concernée (celle des seniors) qui n’est pas la plus équipée de smartphone.
La méfiance d’une partie du corps médical envers la santé connectée considérée comme …

L'actualité des produits

Interviews : l'actualité

JDOC_banniere15_sept-oct
    Objets connectés <br/>de santé : <br/>y voir plus clair !

Objets connectés
de santé :
y voir plus clair !

Objets connectés de santé : un référentiel pour gagner la confiance. TensioSmart Les tensiomètres dotés de grands écrans présentent l’avantage d’offrir une information lisible immédiatement sans avoir à recourir au
Lire l'article en entier
    Annuaire Santé Co

Annuaire Santé Co

Annuaire des acteurs de la Santé Connectée. Vous y trouverez la liste des  fabricants d’objets connectés liés à la santé, les produits qu’ils proposent et un lien vers leur site

Lire l'article en entier
    Terraillon : le pesage connecté

Terraillon : le pesage connecté

Donner du sens à l’objet connecté Fort d’un savoir-faire historique, Terraillon travaille à affiner des offres et des solutions connectées basées sur l’interopérabilité. Parallèlement, la marque a noué un partenariat
Lire l'article en entier
    Dodo, l’oreiller qui ne dort jamais

Dodo, l’oreiller qui ne dort jamais

Des nuits trop courtes ou agitées ? L'oreiller connecté Dodo a pour mission d'en identifier les causes. Ses capteurs mesurent plusieurs paramètres – réveils nocturnes, mouvements, bruits, etc – et produisent des données qui,
Lire l'article en entier