Le Journal des objets connectés

Leroy Merlin :
acteur du développement
de la Smart Home

Leroy Merlin : <br/>acteur du développement <br/>de la Smart Home
août 09
15:15 2017

Avec ENKI, Leroy-Merlin
innove dans la Smart Home !

L’enseigne Leroy Merlin est le premier distributeur de référence à proposer une solution simple et universelle dans la Smart Home. L’enseigne s’est donnée pour mission de participer à l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie des habitants du monde. Rien d’étonnant dès lors à ce qu’elle se soit, très tôt, positionnée sur le marché de l’Objet Connecté !

Partenariat

Le premier des freins, c’est l’installation des objets connectés, c’est pourquoi nous proposons la mise en relation de nos clients avec des professionnels et des artisans

Historiquement et stratégiquement, Leroy Merlin s’inscrit dans une démarche B-to-C. Mais avec Enki et plus généralement avec l’objet connecté, l’enseigne se positionne comme un acteur du B-to-B. « Nous sommes devenus en quelque sorte un label. Nous ciblons désormais de nouveaux clients comme des promoteurs immobiliers, des syndics, les mairies, etc. ». Une nouvelle page de l’histoire de Leroy Merlin est en train de s’écrire…

Interviewé :
Pierre-Yves Handengue, Directeur du programme IoT pour Leroy Merlin.

Pierre-Yves Hadengue, Directeur du programme IoT pour Leroy-Merlin

Pierre-Yves Hadengue, Directeur du programme IoT pour Leroy-Merlin

Avec plus de 22 000 collaborateurs en France et un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros, Leroy Merlin, entreprise née en 1923, est un poids lourd de la GSB. L’enseigne dispose d’un réseau de 137 magasins dont la superficie est comprise entre 6 500 et 17 000 m², et distribue plus de 153 000 références. Pierre-Yves Hadengue, Directeur du programme IoT pour Leroy Merlin, expose la stratégie de l’enseigne en matière de maison connectée…

 

Une implication totale…

En tant que spécialiste de la maison, Leroy Merlin est, en permanence à l’écoute des nouvelles tendances, des nouveaux marchés. « Nous étions déjà positionnés depuis longtemps sur le thème de la domotique, et depuis deux ans environ, nous assurons une veille attentive sur les objets connectés destinés à la maison, confie Pierre-Yves Hadengue. C’est la mission d’un spécialiste de la maison que de proposer des solutions innovantes, contribuant à améliorer l’habitat ». L’enseigne s’était par conséquent, naturellement impliquée dans la domotique. « Nous avons toujours distribué des marques et des produits domotiques et nous considérons l’IoT comme une évolution naturelle de ce segment de marché ». Le référencement de marques et de produits liés à la notion de « smart home », n’est pourtant pas la seule initiative de l’enseigne qui a fait le choix de s’impliquer totalement en créant une application mobile spécifique, baptisée Enki. « L’idée qui a présidé à la création de cette application, consistait à faciliter la vie de nos clients. Nous ne souhaitions pas que leur smartphone soit envahi d’applications en tout genre, en fonction des produits qu’ils pouvaient acheter dans nos magasins. Nous avons donc appliqué le principe de la télécommande universelle pour concevoir cette appli ». Sur le papier, Leroy Merlin, avec Enki apporte sa pierre à l’édifice de l’interopérabilité. « Quand nous avons émis l’idée de cette application, tout le monde nous a dit que c’était impossible, personne n’y croyait… Nous l’avons donc fait, et l’histoire ne fait que commencer ! », précise avec humour Pierre-Yves Hadengue.

L'application ENKI

L'application ENKI

L’application reproduit ainsi les fonctions de base d’un grand nombre de produits de marques différentes afin que ces dispositifs hétéroclites, puissent interagir. « Nous nous sommes focalisés sur les fonctions qui préoccupent les français : la gestion de l’énergie, le maintient du contact avec son habitation lorsque l’on s’absente, la gestion des présences dans la maison, l’amélioration du confort par le contrôle de l’éclairage ou des ouvrants, etc. ». Pour cet expert très impliqué dans le monde de l’IoT, il fallait impérativement décloisonner le marché : « Chaque acteur était cantonné dans sa propre verticale, nous avions quant à nous toute légitimité pour agir sur la transversalité de la maison, afin de permettre au consommateur de ne pas limiter ses achats à une seule marque, mais de lui proposer de prendre le meilleur de chaque marque ».  Dans ce contexte, l’enseigne s’est fixée pour objectif que les marques qu’elle distribue deviennent « Enki Friendly ». En d’autres termes et pour que cette application remplisse parfaitement son office, Leroy Merlin s’inscrit dans une démarche de partenariat avec les fabricants. « Toutes les marques qui souhaitent devenir « Enki Friendly, sont les bienvenues », indique Pierre-Yves Hadengue.

 

Un exercice complexe…

Pour réussir ce projet phare de l’interopérabilité, il ne suffit pas de trouver des partenaires, il faut avant tout œuvrer dans le sens de l’utilisateur final. « Toute la difficulté réside dans le fait de produire des interfaces simples, ergonomiques et conviviales, sans pour autant dénaturer l’expérience utilisateur telle que le fabricant du produit l’avait imaginée », explique Pierre-Yves Hadengue. Sans oublier qu’Enki doit apporter une réelle valeur ajoutée pour le consommateur et ne pas s’avérer plus difficile d’utilisation que l’application de la marque initiale. Pour compliquer encore ce travail d’équilibriste, il faut sélectionner les marques qui tirent le marché pour offrir le meilleur au consommateur. « Concilier les marques, les marques distributeur, réaliser une veille attentive et bienveillante sur les start-ups, tel est  le défi permanent d’Enki dans le but de  créer un écosystème pertinent ».

Nous avons toujours distribué des marques et des produits domotiques et nous considérons l’IoT comme une évolution naturelle de ce segment de marché.

Une distribution omnicanale

Au-delà de ses points de vente physiques, Leroy Merlin est un acteur majeur du e-commerce. « Du fait de notre dimension omnicanale, explique Pierre-Yves Hadengue, certains produits connectés sont présents sur l’ensemble des canaux, d’autres ne sont présents que dans certains magasins, et un certain nombre de références sont exclusivement distribuées sur Internet ».

Leroy Merlin

Leroy Merlin

Pour autant, les clients de l’enseigne peuvent trouver des objets connectés dédiés à la Smart Home dans les quelque 140 magasins Leroy Merlin en France. « Certains points de vente proposent davantage de références que les autres, cela dépendant avant tout de l’espace disponible dans les rayonnages, explique le responsable, mais notre offre a vocation à être la plus large possible sur l’ensemble des canaux. Même les exclusivités Web, peuvent être mises à disposition des clients, à la demande, dans un point de vente ». Parallèlement, Leroy Merlin expérimente actuellement des corners dédiés aux objets connectés dans deux formats différents au sein d’une dizaine de points de vente.

 

Pédagogie et réassurance

Malgré sa force de frappe, sa capacité à porter un marché et à s’impliquer pour contribuer à l’interopérabilité, Leroy Merlin, comme les autres distributeurs, est confronté aux réticences des consommateurs qui, aujourd’hui encore, hésitent bien souvent à franchir le cap de l’achat. « Il y a plusieurs problématiques à prendre en considération, décrypte Pierre-Yves Hadengue. D’abord, les prix ne sont pas toujours accessibles, ensuite chaque marque raisonne dans son propre domaine spécifique, ce qui segmente l’offre et la complique. Enfin, tout cela manque encore de simplicité. Dès lors le consommateur a besoin d’être informé et rassuré ». C’est l’une des raisons qui ont conduit à la création de Enki et des scenarios simples qu’elle permet à chaque utilisateur d’inventer. Enki est la seule appli qui permet de réaliser des scenarios fédérant des produits hétérogènes : exemple : un volet roulant et un chauffage, une ampoule et une fenêtre, etc…« En 2018, le concept complet sera lancé, nous enrichissons l’écosystème en permanence, et développons énormément de tutoriels pour accompagner les consommateurs. ENKI grandira sans cesse en même temps que les besoins des habitants ». L’objectif de l’enseigne : fédérer sous le pavillon Enki, une cinquantaine de marques d’ici la fin de l’année, pour un catalogue de 2 à 300 produits environ ! Et Leroy Merlin va encore plus loin en intégrant dans Enki des marques qu’elle ne distribue pas dans son réseau. « Nous adoptons une attitude d’ouverture. Il y a certains produits ou certaines marques que nous ne distribuons pas car ils ne correspondent pas nécessairement à nos critères ou à notre cible, mais pour l’intérêt du consommateur et pour que la notion de maison connectée fasse sens, nous avons intégré ces produits dans l’application ».

 

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...