Le Journal des objets connectés

iRobot : l’intelligence domestique

iRobot : l’intelligence domestique
décembre 04
15:58 2017

tetiere maison

Chronique d’un succès connecté !

Acteur de la robotique depuis 27 ans, iRobot enregistre
une croissance phénoménale en capitalisant sur un savoir-faire
exceptionnel en matière de robotique. Témoignage...

Interviewé :
Jean Jacques BLANC VP Sales & Marketing EMEA.

JDOC : Pouvez-vous retracer, brièvement l’historique de la société iRobot ?

Jean-Jacques Blanc : Nous sommes une société d’origine américaine. L’entreprise a vu le jour en 1990 sous l’impulsion de trois ingénieurs en robotique diplômés du MIT (Massachussetts Institute of Technology). Ils ont développé des prototypes durant une dizaine d’années dans différents domaines, depuis l’exploration spatiale, en passant par le militaire ou les jouets. Ces prototypes n’ont jamais véritablement atteint un stade mature de commercialisation, mais ces initiatives leur ont permis d’accumuler beaucoup d’expérience et de compétences dans la gestion des déplacements des robots, la gestion des obstacles, ou encore la miniaturisation, etc. Parallèlement, ils recevaient beaucoup de sollicitations pour développer un robot-aspirateur… Ils ont fini par créer Roomba qui a été lancé en 2002 aux Etats-Unis. Roomba vit donc sa quinzième année d’existence et i Robot, sa vingt-septième année.

JDOC : Où en sont aujourd’hui iRobot et son célèbre aspirateur Roomba  ?

J-J.B. : Roomba est commercialisé à ce jour dans 170 pays, 18 millions de robots ont été écoulés et nous enregistrons une croissance régulière à mesure que la demande en matière d’aspiration robotique est chaque jour plus forte. Le marché est toujours en cours de structuration, c’est à nos yeux, ce qui rend l’aventure d’autant plus intéressante. iRobot a été introduite au Nasdaq en 2005 et a réalisé près de 650 millions de dollars en 2016. Sur le premier semestre 2017, nous avons enregistré une croissance de 25%, avec un chiffre d’affaires de 350 millions de dollars. 2016 a été une année de profonde transformation sur plusieurs plans. Le premier a été l’arrêt des divisions non stratégiques, ce qui a été difficile psychologiquement car ces divisions étaient souvent historiques dans la structure. La division Militaire et la division professionnelle (qui proposait des robots de téléconférences) ont, toutes deux, été stoppées. Cette décision délicate est née de la volonté de nous imposer comme N°1 mondial de la robotique domestique, mais en dépassant le simple cadre du nettoyage. Nous ambitionnons maintenant de répondre à des problématiques plus larges à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison.

Roomba est commercialisé à ce jour dans 170 pays, 18 millions de robots ont été écoulés et nous enregistrons une croissance régulière.

JDOC : Quel impact cette ambition a-t-elle eu sur votre organisation ?

J-J.B. : Notre département Recherche et développement porte tous ses efforts sur les besoins du consommateur. C’est le principal impact de notre stratégie. Par ailleurs, nous étions jusqu’alors une entreprise américaine qui disposait d’une présence, ou d’un rayonnement international, grâce à des partenaires distributeurs. Désormais, nous souhaitons raisonner de manière plus globale en nous appuyant sur une connaissance et une compréhension des marchés locaux beaucoup plus rapides. C’est la raison pour laquelle nous avons franchi, depuis à peu près une année, trois étapes clés.  En octobre 2016, nous avons constitué une équipe en Chine (25 personnes à Changhai) qui a pour mission de développer iRobot sur le marché Chinois. Nous avons annoncé le rachat de notre distributeur japonais (SODC) en Novembre 2016. A la fin du mois de Juillet 2017, nous avons procédé à l’acquisition d’un distributeur européen (Robopolis) qui couvre à lui seul 17 pays. Cette acquisition nous permet de disposer depuis octobre, d’une présence directe dans 17 pays sur le Vieux Continent…

JDOC : Vos robots aspirateurs sont connectés. Quelle est votre vision de l’IoT  ?

J-J.B. : Nous avons à ce jour vendu 2 millions d’aspirateurs connectés dans le monde. Cela nous offre la possibilité de comprendre les usages, d’enrichir les fonctionnalités. Nous discernons trois étapes majeures : une amélioration de la communication entre les robots présents chez le consommateurs, grâce aux données, pour apporter un meilleur service à l’utilisateur, une amélioration de la cartographie de l’habitation pour des applications plus fines et enfin, à terme, permettre de comprendre où sont les objets, les répertorier et les activer à la demande, par le biais d’un Home assistant par exemple…

Date de création :
1990

CA 2016 :
650 Millions $

Secteurs d’activité :
Aspirateurs connectés, entretien connecté, robotique.

Nous avons à ce jour vendu 2 millions d’aspirateurs connectés dans le monde.

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...