Le Journal des objets connectés

Gigaset :
de la maison connectée
au smartphone

Gigaset : <br/>de la maison connectée <br/>au smartphone
août 07
11:32 2017

tetiere maison

Gigaset : nouvel acteur du smartphone

Deux ans après ses premières expériences – notamment en Allemagne – , Gigaset lance une offre de smartphones sur le marché français.

Interviewé :
Sébastien Joumard, Président de Gigaset Communications France.

JDOC : Gigaset se positionne désormais, au-delà de ses activités «classiques», sur la téléphonie mobile. Pour quelles raisons ?

Sébastien Joumard : Gigaset est le leader européen de la téléphonie fixe avec plus de 30% de parts de marché en valeur (36% sur le seul marché français). Fabriquer des téléphones est un savoir-faire que nous maîtrisons depuis un certain nombre d’années. Nous nous sommes également développés dans la téléphonie d’entreprise, ce qui démontre nos capacités d’adaptation en termes d’ingénierie. Dès lors, concevoir et fabriquer un téléphone mobile était un prolongement logique. Nous avions une compétence technique, une marque qui nous ouvraient un accès au marché.

Nous avons lancé un premier produit en Allemagne, il y a deux ans. Des lancements ont eu lieu également en Europe du Nord. Nous venons aujourd’hui sur de nouveaux marchés, principalement sur l’Europe du Sud. En France, le lancement officiel est intervenu le mardi 16 mai.

JDOC : Le marché du smartphone a pourtant tendance à se contracter légèrement. Quelle est votre stratégie ?

S.J. : Le marché de la téléphonie résidentielle n’évolue plus, il lui arrive d’être en légère décroissance. Nous sommes donc en quête d’une stratégie de croissance par de nouvelles activités. La téléphonie mobile est l’un des gisements que nous explorons, après la téléphonie d’entreprise et les objets connectés. Le mobile est le quatrième pilier de notre activité. Au-delà de notre compétence technique historique, les téléphones (fixes) Gigaset sont présents chez près d’un français sur quatre. Notre marque est reconnue comme un gage de qualité tant chez les revendeurs que chez le consommateur final et nous comptons bien capitaliser sur notre image de marque pour favoriser le lancement de nos téléphones mobiles. Le troisième élément qui devrait nous aider, ce sont les réseaux de distribution qui sont, à 80%, communs entre la téléphonie fixe et la téléphonie mobile. Que ce soient les hypers, spécialistes, etailers, opérateurs ou réseaux longs, nous y sommes déjà référencés ! Ces partenariats déjà noués de longue date, s’ils ne sont pas un gage certain de succès, nous permettent de pénétrer plus facilement le marché.

JDOC : Le marché est volumique, mais avec une intense concurrence faire de la valeur est plus difficile. Quel sera votre positionnement sur le marché ?

S.J. : Nous avons décidé de nous positionner sur un axe «entrée de gamme+/milieu de gamme». Notre offre débute à 129,90 euros. Nous considérons que l’entrée de gamme est en général en dessous de 100 euros mais nous ne souhaitons pas nous placer sur ce terrain. Notre gamme à venir sera comprise entre 129 et 299 euros. Il est un peu tôt pour vous dévoiler l’intégralité de la gamme. D’ici la fin de l’année 2017, nous aurons au moins trois produits. Le premier modèle baptisé GS160 répond aux standards du haut de gamme des hypers et dans l’entrée/moyenne gamme des spécialistes. Nous avons cherché à le doter de fonctionnalités que d’autres modèles à ce niveau de prix n’ont pas comme la reconnaissance digitale. Caméra 13 mégapixels, double sim, une batterie de 1500mA, processeur quad-core Mediatek 6737M, Android 6 et écran 5 pouces, ses spécifications techniques sont plutôt supérieures à ce que l’on trouve sur ce segment de prix d’ordinaire. Nous avons également ajouté une fonction « Gesture control » qui permet d’activer certaines commandes ou fonctions en dessinant une lettre ou une forme sur l’écran tactile.  Ce produit dispose d’un design élégant mais surtout, il offre un niveau de qualité extrêmement strict contrôlé dans notre usine en Allemagne. Le taux de retour pour le GS160 pour les pays dans lesquels il a déjà été lancé sont extrêmement faibles. Nous voulons capitaliser sur le fait que Gigaset = qualité et robustesse.

JDOC : À quels types de cibles ce produit s’adresse-t-il ?

S.J. : C’est un peu difficile de le délimiter car il répond aux besoins d’une très large palette d’utilisateurs. Toutefois, les clients de Gigaset sur la partie téléphonie fixe ayant plutôt plus de 40 ans, ils sont pour nous une cible naturelle.

JDOC : Deux autres modèles sortiront en 2017. Quelles seront leurs spécificité ?

S.J. : Tout n’est pas encore totalement défini à ce jour mais je vous confirme que nous disposerons bien d’une gamme. Les deux autres modèles contribueront à la montée en gamme.

JDOC : Le lancement du GS 160 fera-t-il l’objet d’opérations particulières ?

S.J. : Nous avons organisé une opération Kooroo avec Vente-privée. Le lancement est prévu sur une cible très large au prix tarif de 129,90 euros. C’est un lancement presque médiatique car Vente-privée revendique près de 14 millions d’abonnés à sa newsletter. Le produit sera ensuite déployé progressivement auprès de etailers puis des réseaux physiques.

Date de création :
2005

CA 2016 :
n. c.

Secteurs d’activité :
Maison connectée, Smartphones.

Cette image de marque
que nous véhiculons,
nous comptons bien
capitaliser dessus
pour favoriser le lancement
de nos téléphones mobiles.

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...