Le Journal des objets connectés

Delta Dore : pragmatisme et efficacité

Delta Dore : pragmatisme et efficacité
décembre 01
10:33 2017

tetiere maison

Le connecté est un moyen et non une fin.
C’est à partir de ce postulat que Delta Dore trace sa route.

Delta Dore est une firme bretonne qui s’impose comme un leader de la maison connectée.

Avec le Pack Tyxal,
Delta Dore offre
une solution clés
en main au
consommateur

Delta Dore a
déployé des
Concept Homes
dans différentes villes
de France pour
évangéliser le marché.

Interviewé :
Marcel Torrents, Président du Directoire de Delta Dore.

Marcel Torrents, Président du directoire de Delta Dore

Marcel Torrents, Président du directoire de Delta Dore

 JDOC : Pourriez-vous résumer en quelques mots la genèse de l’aventure Delta Dore  ?

Marcel Torrents : Tout a commencé en 1970. Un vaste plan informatique et électronique a été lance en Bretagne. Joël et Monique Renault ont alors fondé une société de maintenance en électronique. Challengés par EDF, ils ont mis au point un produit appelé délesteur (qui permet de limiter la consommation d’énergie d’une habitation sans en dégrader le confort). La prouesse a été unanimement saluée. Des thermostats, des alarmes, des moteurs pour les volets roulants, des commandes d’éclairage ont ensuite été progressivement développés. Delta Dore a ainsi opéré son virage numérique pour occuper sa place actuelle sur le marché Français. L’entreprise est toujours basée à Combourg, près de Dol-de-Bretagne.

Nous avons progressé
au même rythme
que le marché évoluait.

JDOC : Comment êtes-vous organisé sur le plan de la production de vos gammes?

M.T. : Nous disposons d’une grande usine, d’un centre logistique et d’une petite unité de production. L’ensemble est implanté en Bretagne. Nous avons également des filiales commerciales qui sont disséminées un peu partout en Europe et en Asie. Nous possédons par ailleurs des centres de développement, plutôt spécialisés dans le domaine du bâtiment connecté, à Paris, près de Cholet et à Grenoble. A ce jour, Delta Dore revendique 850 collaborateurs..

JDOC : Entre les débuts consacrés à l’électronique et à la maintenance informatique et la maison connectée aujourd’hui, comment s’est opérée la mutation ?

M.T. : Quand nous avons créé le délesteur, il s’agissait déjà d’équiper la maison. Ensuite, lorsque nous avons développé  la commande de chauffage électrique  nous étions toujours dans la maison. Vers 1985, nous proposions déjà des commandes de chauffage et d’eau chaude à distance pour répondre aux besoins de parisiens possédant des résidences secondaires en Bretagne par exemple. Nous nous sommes ensuite orientés vers les thermostats, puis avons fait l’acquisition d’une entreprise qui développait des alarmes (TALCO), puis des moteurs de volets roulants… En résumé, toute notre histoire nous a conduit naturellement vers la maison connectée. Nous avons progressé au même rythme que le marché évoluait. Nous avons suivi ce marché d’abord français, et depuis, un peu plus européen et nous l’espérons, international demain.

JDOC : Le marché de l’objet connecté, s’il frémit de plus en plus, a démarré timidement. Quelle est votre vision de la maison connectée ?

M.T. : Nous avons fait un pas en avant avec nos dernières annonces car nous proposons désormais de prééquiper une maison. Ensuite, faire évoluer les dispositifs déployés ne représentent plus un investissement important. Nous avons inventé la box Tydom qui est la passerelle vers l’ensemble des objets connectés. Notre box est proposée à 150 € un prix accessible car nous pensons que c’est véritablement là le levier majeur pour favoriser l’adoption de la maison connectés. Notre box rassemble à ce jour 120 partenaires (Bubendorff, Bosch, Leblanc, Daikin, Atlantic, pour ne citer qu’eux). Enfin, les données sont stockées sur nos serveurs  quand nos concurrents les envoient dans le cloud . En bref, tout un écosystème sécurisé qui permet de couvrir l’ensemble des besoins de la maison.

JDOC : Quelles sont les prochaines étapes pour compléter totalement votre offre ?

M.T. : La prochaine étape, c’est à mon sens la gestion de la maison positive, c’est à dire, de créer le lien entre les différents objets et univers connectés, pour être par exemple capable de mesurer le niveau de charge de la batterie de la voiture. Nous allons inaugurer à l’horizon 2020-2021, un grand immeuble à Saint Malo, que nous baptisons Sémaphore. Il s’agit d’un immeuble de type écoquartier, rassemblant du résidentiel, du petit tertiaire, et du tertiaire. Autant d’éléments d’ordinaire distincts que nous allons globaliser pour en faire une meilleure gestion énergétique. Au-delà de la domotique qui est désormais bien maîtrisée, nous entrons dans une nouvelle ère.

JDOC : Comment gérez-vous la distribution de vos produits ?

M.T. : Nous travaillons beaucoup avec les réseaux professionnels (comme Rexel par exemple) auxquels nous avons un accès direct. Nous avons créé un réseau d’électriciens partenaires que nous accompagnons, en termes de formation, de sensibilisation. L’important pour le revendeur/installateur quand il rend visite à un client, c’est d’être en mesure de comprendre son besoin, son attente, pour lui apporter la meilleure solution possible. Nos formations portent notamment à amener le client à formuler son problème. Nous disposons à Paris, Bordeaux, Dinan ou à Rennes de Concept Home qui nous permettent de démontrer nos solutions, en situation. Nous expliquons ce qu’est une maison connectée. Nous démontrons non seulement que c’est simple mais aussi que la maison connectée peut facilement résoudre  des problèmes concrets.

Date de création : 12 décembre 1970

CA 2016 : NC

Secteurs d’activité :
Maison connectée,
Economie d’énergie,
Maitrise de l’énergie

Nous inaugurerons à l’horizon 2020-2021 à Saint Malo,
un immeuble dédié au connnecté, appelé Sémaphore

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...