Le Journal des objets connectés

DEA Factory et Iggy Pop
couplé gagnant!

DEA Factory et Iggy Pop  </br>couplé gagnant!
janvier 18
08:24 2018

Tetiere High-Tech News

DEA reste fidèle à la stratégie de licence qui lui réussit depuis plusieurs années. Avec le partenariat qui lie l’entreprise à Iggy Pop, DEA est parvenue, avec la caution de la réputation de l’artiste, à se positionner en sérieux concurrent des marques A sur le marché du son

Depuis 2016, DEA exploite la marque Iggy Pop. « Cette licence rencontre un franc succès auprès des consommateurs, indique Mathieu Arbey, responsable des achats pour DEA Factory. Nous avons commercialisé une platine en exclusivité auprès de la FNAC. Face au succès, nous avons étendu le partenariat à d’autres produits ». Pour l’année 2017, DEA Factory a donc lancé sous la licence Iggy Pop, une platine haut de gamme baptisée YP-69  dotée d’un plateau aluminium, un bras acier, d’une cellule Audio Technica, et d’un stroscope. « Il s’agit d’un modèle d’exception, à un prix très attractif, confie Mathieu Arbey. Nous nous positionnons avec cette platine sur une niche qui n’existait pas encore sur le marché, à mi-chemin entre les platines d’exception, inaccessibles pour le grand public et les modèles d’entrée de gamme au spécifications techniques limitées mais à bas prix ».

Des appellations « clins d’œil »

Appelez cela de l’opportunisme marketing ou du discours de marques judicieux, mais chaque modèle commercialisé sous la licence Iggy Pop, possède une appellation faisant écho à une date de sortie d’un album de la star. « A titre d’exemple, confie Mathieu Arbey, la YP-69 fait référence à l’album sorti en 1969 avec les Stooges, et appelé le Grand Frisson. Nous avons par ailleurs une enceinte Bluetooth appelée YP-73 qui rend hommage quant à elle à l’album « La pure  puissance (Raw Power) » de 1973 ». Cette enceinte haut de gamme revendique une puissance de 80 Watts RMS et offre à l’utilisateur un contrôle très fin des basses et des aigus deux woofers de belle envergure, qui confèrent à ce modèle une ampleur stéréophonique très large. « Cette enceinte a été développée avec le concours d’un ingénieur du son qui a reproduit au plus près, les courbes de son des titres d’Iggy Pop dans les années 70 », précise Mathieu Arbey.  L’originalité de cette enceinte YP-73, c’est qu’elle a été pourvue de connectiques RCA  lui permettant d’être connectée directement à la platine vinyle YP-73. « Cela s’inscrit dans notre volonté de créer un véritable univers de marque », commente Mathieu Arbey. Proposées au prix de 249 €,  la platine vinyle et l’enceinte forment un duo de choc, capable de séduire les mélomanes les plus exigeants.

Des solutions pour tous les budgets

Fidèle à son positionnement historique, DEA-FActory n’en oublie pas pour autant les consommateurs dont les budgets sont plus serrés ! « Nous avons également mis sur le marché une petite enceinte Bluetooth à 99€. Elle reprend tous les éléments graphiques de la gamme Iggy Pop avec une puissance de 15 à 20 Watts et s’inscrit dans une dimension plus nomade ». Avec près de 24 heures d’autonomie, cette enceinte est un modèle de sobriété énergétique.

Pour toutes les écoutes…

DEA Factory propose enfin des écouteurs intra-auriculaires Hi-Res (Haute résolution). « Nous avons choisi d’adopter un positionnement tarifaire très agressif sur ce modèle », confie Mathieu Arbey. Proposés à 99€, ces écouteurs répondent parfaitement à l’ensemble des standards définis par les marques A qui ont démocratisé le standard Hi-Res… A l’exception du prix ! « Sur ce produit, nous sommes parvenus à une équation économique qui nous place à peu de chose près à la moitié du prix pratiqué par nos concurrents. Nous restons donc fidèles à notre credo : offrir  la meilleure technologie au meilleur prix ! », conclut le responsable.

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...