Le Journal des objets connectés

CDiscount : à fond sur l’objet connecté

CDiscount : à fond sur l’objet connecté
novembre 27
10:19 2016

tetiere reseaux

Une fin d’année pleine de promesses
avec les objets connectés !

Acteur majeur de l’e-commerce, Cdiscount propose un hub « Objet connecté » en constant développement. Stéphanie Locqueneux, Chef de Groupe Offre et Projets Achats chez Cdiscount, Groupe Casino, décrypte pour nous le marché.

Cdiscount est l’un des acteurs phares du e-commerce en France. L’entreprise, qui a vu le jour à Bordeaux en 1988, s’appuie désormais sur un catalogue « produits » qui dépasse les 100.000 références.
C’est en 2000 que Cdiscount se positionne sur le secteur des nouvelles technologies en créant une rubrique dédiée sur son site. Depuis, le catalogue ne cesse de s’étoffer et le e-commerçant n’a évidemment pas négligé de se positionner sur le secteur des objets connectés. Et cela fonctionne ! Si l’on se réfère aux derniers chiffres publiés par l’institut GfK, Cdiscount accélèrerait sa prise de parts de marché sur les produits techniques, l’Informatique, la high-tech, l’électroménager… avec en janvier 2016 un gain très significatif de +3,8 points soit 34,4% de parts de marché internet. Stéphanie Locqueneux, ‎Chef de Groupe Offre et Projets Achats chez Cdiscount, Groupe Casino, a accepté de dresser le bilan du marché de l’objet connecté pour Cdiscount et de dévoiler sa vision pour le proche avenir.

Un marché en demi-teinte…

« Pour être parfaitement transparente, confie Stéphanie Locqueneux, il faut admettre que le marché n’est pas, pour l’instant, véritablement à la hauteur des attentes. En ce qui nous concerne, il faut noter toutefois que le chiffre d’affaires de ce marché, encore jeune, est en croissance même s’il est principalement porté par l’augmentation de notre assortiment. Toutefois et même si certaines catégories de produits qui portaient l’univers, notamment les montres connectées, marquent légèrement le pas, nous sommes très optimistes pour la fin d’année. En effet nous sommes certains que cette période sera excellente avec des annonces fortes et je pense que l’objectif de 2000 références que nous nous étions fixé sera atteint d’ici la fin du mois de novembre », continue Stéphanie Locqueneux.
La Chef de Groupe Offre et Projets Achats de Cdiscount est très optimiste concernant cette famille de produits : « Historiquement et sur l’ensemble de nos catégories la fin d’année est toujours très forte et c’est encore plus vrai pour les objets connectés qui bénéficient d’un fort effet « cadeau ». En résumé notre offre qui est déjà très dense, va encore s’étoffer sur la fin d’année et cela nous permettra d’atteindre nos objectifs annuels. »

L’appétence des consommateurs pour les objets connectés est réelle,
mais il faut encore donner du temps au marché pour décoller.

Des performances variées

Comme l’explique Stéphanie Locqueneux, on constate aujourd’hui de fortes disparités entre les différentes familles de produits : « Le segment très important de la maison connectée est, quant à lui, entré véritablement dans une phase de croissance bien réelle ! Il faut se donner un peu de temps mais nous ressentons déjà que l’offre se structure et il y a une certaine émulation notamment avec nos concurrents.

CDiscount a saisir 2Nous sommes sur une période encore charnière, mais Q4 2016 va sans aucun doute se révéler décisif ». French Tech, catalogues dédiés, évolution des tarifs, les différentes composantes du marché prennent un peu de temps à se mettre en place. « Au sein de la famille Objets connectés, nous avons créé un espace appelé « Toute notre offre à moins de 100€ » et elle enregistre d’excellentes performances, c’est un signe très positif !». Derrière cette annonce le message est clair : le prix reste un élément déterminant dans l’adoption des solutions connectées par le consommateur

Accompagner le client : une nécessité

En tant que distributeur, Cdiscount prend toutes ses responsabilités et veut contribuer à « éduquer » le consommateur. « Nous avons créé un espace baptisé « Tous nos objets connectés », précise Stéphanie Locqueneux, dans lequel, nous avons rassemblé différentes catégories.
Nous avons beaucoup travaillé sur la qualité des visuels pour qu’ils soient plus attrayants, et dans chaque sous-catégorie, l’internaute peut accéder à l’ensemble de l’offre associée. Cet espace se distingue vraiment des autres rayons que nous proposons. Nous considérons que les objets connectés sont pour Cdiscount une opportunité d’aller chercher de nouveaux clients et, pour cela, nous avons fait en sorte de rendre la vitrine encore plus attractive. Nous avons créé un encart spécifique pour la French Tech, et mettons tout en œuvre pour accompagner les startups françaises et pousser leurs produits ». Impliqué dans l’élan French Tech, Cdiscount a participé à la semaine de la French Tech du 14 au 20 novembre.

cdiscount-french-tech

Une stratégie d’offre… et d’explications

Je pense qu’in fine, pour le consommateur
l’un des critères de choix entre des produits concurrents
se fera véritablement par l’application

« En tant que pure player internet, nous avons la possibilité d’avoir un référencement de produits très large. Et du fait de notre stratégie globale, qui porte sur un élargissement permanent de notre offre, nous sommes très réactifs. Nous pouvons lancer des opérations spécifiques très rapidement et cela est évidemment un atout par rapport à la distribution classique ». Pour des raisons de quantités commandées, Cdiscount travaille très majoritairement avec des grossistes, mais, précise Stéphanie Locqueneux, « ce qui nous aide le mieux à vendre des objets connectés, c’est la qualité des descriptifs produits, la présence de vidéos explicatives qui permettent de comprendre l’usage du produit. Dans ce cadre, je pense qu’il faudrait vraiment que des efforts importants soient consentis autour de la communication sur les applications développées pour utiliser les objets connectés. Les spécifications techniques ne sont plus aussi déterminantes, ce qui compte ce sont les fonctionnalités, l’usage, et les bénéfices de l’application ». Cdiscount envisage par conséquent de publier des tutoriels portant sur les applis des produits commercialisés. « Je pense qu’in fine, pour le consommateur l’un des critères de choix entre des produits concurrents se fera véritablement par l’application, son ergonomie, ses fonctionnalités ».

Des développements à venir

Au sein du Hub objets connecté, Cdiscount a développé un segment appelé Electroménager. « Nous y avons intégré du petit électroménager, des produits de cuisson, des aspirateurs robots et, nous commençons, même si l’offre est encore embryonnaire, à proposer du gros électroménager. D’ailleurs, lorsque nous analysons les principales requêtes effectuées par les internautes sur notre moteur de recherche, les mots-clés « Frigo connecté » figurent parmi les plus recherchés. Curiosité, véritable volonté d’achat, il est trop tôt pour tirer des conclusions, mais le fait est bien réel ! ».

Cdiscount-moins-de-100-e

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...