Le Journal des objets connectés

Bébé connecté : Spécial parents angoissés !

Bébé connecté : Spécial parents angoissés !
décembre 04
18:53 2016

tetiere sante

Puériculture connectée :
des objets qui rassurent les parents
et plaisent aux enfants !

800 000 naissances par an en France et presque 5 millions d’enfants de moins de six ans… Un petit monde sur lequel veillent les objets connectés qui mesurent, vérifient, endorment, et surtout rassurent les parents dès la grossesse ! Le tout, en amusant les enfants….

C’est en voyant l’émotion des mamans à chaque échographie qu’un gynécologue-obstétricien a eu l’idée d’adapter un mini doppler. Il a fallu 4 ans pour mettre au point un appareil avec une qualité d’écoute meilleure que ce qui existait déjà. Cocoon Life Smart (Cocoon Life smart, LATL technology, 99 €, www.cocoon-life.fr) rend les « battements du cœur » audibles à partir de la 12e semaine et les fichiers sons partageables. Contrôlé par la BMUS (British Medical Ultrasound Society), il est sans danger pour une utilisation quotidienne. Son application de suivi de la grossesse a été téléchargée 75 000 fois en un mois. Ce qui est, selon Eric Portelli, chargé du marketing, de bon augure pour la distribution qui commence.

Cocon Life-Smart
Withings
Thermo Baby

Suivre la fièvre en douceur

« Les thermomètres connectés sans contact, simples à utiliser et précis, offrent toute garantie en tant que dispositifs médicaux de classe II A, certifié CE médical. Avantage : on peut prendre la température d’un bébé ou d’un enfant en train de dormir. MyThermo est l’évolution connectée du Thermoflash, le thermomètre infra-rouge vedette de Visiomed, particulièrement utile lors des épidémies puisque sans contact. C’est le premier objet connecté, il y a trois ans, par Visiomed lors du lancement de la gamme Bewell Connect. Rechargeable, intégré dans l’application Bewell Connect, c’est un des modèles phare du groupe (99 €). Thermo, le thermomètre connecté de Withings (99,95€), récompensé quant à lui d’un Award au CES 2016, sera commercialisé avant l’été. On le pose sur la tempe, ses 13 capteurs identifient en 1 seconde l’endroit le plus chaud. Il stocke les mesures qui sont lues sur l’appareil et disponibles sur des serveurs sécurisés. Et ajoute Alexis Normand, chargé du développement santé, « nous allons créer un observatoire de la température qui permettra de suivre les épidémies de grippe, avec plus de fiabilité que les alertes Google ».
Bientôt, cette température pourra être mesurée en continu grâce à Tucky de la start-up e-takesCare qui l’a présenté au CES 2016. L’appareil se place, au moyen d’un adhésif double face, sous l’aisselle de l’enfant et communique avec l’application. On peut programmer des alertes fièvre et convulsions (capteur de mouvement). C’est un dispositif médical de classe IIA, disponible en précommande au prix de 69,90 € sur le site www.e-takescare.com (Livraison en septembre).

Philips
Sonicare Baby

Se brosser les dents en jouant

Rainbow de Vigilant est la première brosse à dents connectée apparue au CES 2015 (39,90€). Un modèle électrique devait sortir… Mais les seules brosses électriques pour les enfants disponibles se nomment Kolibree et depuis mars, Philips Sonicare for Kids. Thomas Serval, CEO de Kolibree, se réjouit de son nouveau partenariat avec Ubisoft. : « C’est un Lapin Crétin qui court pour se laver les dents. Le savoir faire du jeu vidéo se met au service du brossage des dents ». Positionnée plutôt cher (199 € mais vendue 150 € environ), Kolibree a surtout trouvé son marché aux États Unis (partenariat avec des universités dentaires). Plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires se sont vendus dans le monde entier. « En France, la brosse à dent électrique a un taux de pénétration global de 20% contre plus de 50% en Allemagne, explique Thomas Serval, où la prévention est subventionnée. » Les études menées avec Kolibree montrent qu’au bout de deux mois, les enfants ont pris en jouant, l’habitude de bien se laver les dents. « Il y aura un gros lancement en mai », promet-il. Il le faut bien car la brosse Philips Sonicare for Kids et son personnage Sparkly offre des fonctionnalités voisines au prix très concurrentiel de 59,90 € !

Withings
Home Baby Bundle

Un sommeil sans nuage

C’est en pensant aux familles avec enfants, que la start-up Sevenhugs a lancé HugOne. Un capteur central mesure la qualité de l’air, l’humidité et la température et un autre, à glisser dans le coin du matelas, mesure les cycles de sommeil. Les informations sont envoyées au hub central. Le système se connecte avec les ampoules connectées Philips U et le thermostat Nest. Il vous en coûtera 179 euros avec deux capteurs (+39€ par capteur supplémentaire). Les baby phones connectés sont très nombreux sur le marché. Le haut de gamme est occupé par les cameras connectées de Withings et de Philips Avent. Ces modèles contrôlent aussi la qualité de l’air et via les applications, font office de veilleuse et de berceuse, avec une fonction microphone pour parler à l’enfant à distance. L’Écoute Bébé connecté de Philips Avent (SCD 860/01), premier objet connecté de la gamme, a été lancé en septembre 2015. Avantages : la caméra fonctionne sous Wi-Fi ou en 3G et 4G, une fonction appareil photo pour immortaliser un beau sourire de l’enfant qui dort (249€). En novembre 2015, la caméra HD Home de Withings a intégré un mode « Baby Monitor » avec une surveillance et des alertes permanentes (sons et mouvements). On la trouve en pack Home Baby Bundle avec deux coques (199,95€).

Oliba PK3

Ne pas perdre son enfant, ni son doudou

Perdre son enfant, voilà bien l’angoisse des parents. Mais plutôt que de les surveiller en permanence, on voit apparaitre des bracelets ludiques. Beawarn fait dans le préventif avec un module GPS à insérer dans un bracelet ou un médaillon. Si ça sonne, c’est que l’enfant s’est trop éloigné. Et il existe une version piscine. (39,90€). La commercialisation débute. Autre concept : Bubble, un bracelet GPS sur lequel on peut installer un personnage Lego et qui communique à la maison avec un réveil connecté gérant l’agenda de l’enfant et permettant de déposer des messages (149 €)…
Quand à Oliba, c’est pour éviter le drame de la perte du doudou égaré. C’est une tête de chouette lumineuse (elle fait aussi veilleuse) que l’on accroche au doudou avec un scratch. Oliba raconte aussi les histoires (partenariat Pomme d’Api) que les parents peuvent enregistrer avec leurs propres voix. Et quand c’est l’heure d’aller au lit, Oliba scintille. (46€ en prévente sur www.oliba.fr, commercialisation fin 2016).

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...