Le Journal des objets connectés

Admea mise sur la maison connectée

Admea mise sur la maison connectée
octobre 03
18:48 2017

tetiere maison

Admea :
Relever les défis de la connectivité

Admea s’appuie sur une équipe transverse dédiée au développement de ses gammes connectées sur l’ensemble des univers que l’entreprise adresse. L’objectif : Des usages toujours simplifiés !

Interviewé :
Philippe Samuel, Président Directeur Général d’ADMEA.

JDOC : Les téléviseurs, le son, la vidéo, Admea c’est aussi de la téléphonie mobile et des objets connectés. Vous êtes venu sur le MedPi cette année pour présenter notamment le Geni Mix Pro. Que pouvez-vous nous en dire  ?

Philippe Samuel : Le Geni Mix Pro est un produit que nous commercialisons sous la marque Thomson. Sur le stand Thomson au MedPi, nous avons rassemblé trois familles de produits. La téléphonie, le petit électroménager et le traitement de l’air. Dans chacune de ces catégories mises en avant pour l’événement, nous avons présenté un produit connecté. Sur le petit électroménager, il s’agit comme vous l’avez indiqué du Geni Mix Pro Connect qui est un robot-cuiseur connecté. Dans le domaine de la téléphonie, nous sommes venus avec le Thomson Conecto Mobile. Il s’agit en fait d’un médaillon d’urgence dont nous venons de finaliser le développement et dont le lancement est officialisé après plusieurs années de travail. Enfin, nous avons profité du MedPi pour présenter en avant-première, notre radiateur connecté.

JDOC : C’est un événement important pour avancer dans votre gamme dédiée à la maison connectée  ?

P.S. : Absolument. Ce produit est encore en cours de développement, nous ne pouvons donc pas encore annoncer de date de lancement officielle. Le prototypage est déjà bien avancé et nous aurons l’occasion de revenir vers vous lorsque ce produit sera  proposé au consommateur.

JDOC : Comme chacun le sait, le marché de l’objet connecté, même s’il se développe de manière assez sensible, n’a pas encore tenu totalement ses promesses. Quelle est votre vision du marché de l’IoT en France et comment vous organisez-vous pour vous positionner de manière stratégique ?

P.S. :  termes d’organisation, je crois que ce qu’il faut retenir, c’est qu’aujourd’hui Admea s’appuie sur une véritable équipe dédiée au développement des objets connectés. Cette équipe possède un positionnement transversal par rapport à l’ensemble de nos activités. Cela signifie que nous considérons que le « connecté » concerne tous les univers que nous adressons, et toutes nos marques ! Pour l’heure, nous sommes encore dans une courbe d’expérience. Nous devons tout mettre en œuvre pour concevoir des offres, des produits, et naturellement des applications qui soient utilisables de manière très intuitive et qui soient très ergonomiques. Cette phase d’apprentissage concerne aussi le Hardware, la façon dont communique l’objet connecté avec les smartphones et, in fine, l’utilisateur. Le monde du XXe siècle avec les cartes mères et l’électronique, n’a plus grand-chose de commun avec le monde d’aujourd’hui. Il y a un important virage à négocier. Nous sommes déjà très avancés dans cette phase d’apprentissage et dès 2018, nous serons capables d’adresser le marché avec des gammes beaucoup plus larges. Le consommateur, à terme, ne cherchera pas à acheter un produit connecté. Il va s’orienter vers un robot-cuiseur, un téléphone ou un téléviseur, qui sera connecté et sera proposé au même prix qu’un produit non connecté. La tendance est à la généralisation de la connectivité…

JDOC : Quel sera, à vos yeux, le prochain défi à relever dans ce domaine de la connectivité  ?

C.B. : Nous étions jusqu’à aujourd’hui sur une connectivité gravitant autour des smartphones et des tablettes par le biais des applications. La prochaine étape, à mon sens, sera l’intégration de la commande vocale. Non seulement celle-ci présente l’avantage de simplifier les instructions données aux objets, mais en outre, cela évitera d’encombrer les smartphones avec des dizaines d’applications en tous genres. Simplicité pour les utilisateurs (c’est l’objectif !), complexité pour les industriels (c’est la réalité !).

JDOCLes produits à destination des seniors seront-ils encore amenés à se développer  ?

P.S. :  Nous le pensons, c’est pourquoi nous avons lancé la gamme Conecto. La connectivité n’est pas une fin en soi, c’est un moyen qui doit concourir à simplifier et améliorer la vie des gens. Des produits dédiés à des utilisateurs du troisième, voire du quatrième âge, ont forcément une légitimité. La gamme Conecto s’adresse au segment du grand âge (80 ans et plus) et je pense que notre offre fait sens.

Date de création :
1994

CA 2016 :
n. c.

Secteurs d’activité :
TV, Téléphonie, Petit électroménager.

Dès 2018,
nous serons capables
d’adresser le marché
avec des gammes
beaucoup plus larges !

Articles similaires

Aucun commentaire

Pas encore de commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire, souhaitez-vous en ajouter un ?

Rédigez un commentaire...

Rédigez un commentaire...